Trick'N'Plot
Bienvenue à toi sur ce forum de plot Wink
Ce forum est le repaire de la Team TnP qui vous présentera ses différentes créations sur divers jeux tels que Halo, Minecraft et bien d'autres encore!
Une partie est dédié pour vous aussi!
Si tu souhaite nous aider, inscris-toi dès maintenant et rejoins-nous pour des délires extrêmes :p

[FANFIC] L'hérétique (Terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[FANFIC] L'hérétique (Terminée)

Message par HTP Scarnor le Lun 6 Fév 2012 - 11:26

Voici ma 1ère partie de ma fic'! J'espère que vous allez aimer! Et oui, moi aussi j'en ai écris une. :p

Pour résumer l'univers de ma FanFic. L'histoire se passe sur une planète peuplés d'élites qui se font la guerre entre eux. Ne me demandez pas pourquoi, je sais pas! J'ai trouvé sa classe comme thème pour faire une ressemblance à l'univers de Warhammer.

Bon un petit résumé de Nako 'hiree le personnage principal de l'histoire. Il est originaire de la ville de Kharas, une cité qui compte parmi les meilleurs de la planète. Leurs dirigeants ne sont pas des prophètes mais des seigneurs élites qui dirigent à chacun une ville de la planète. Ils sont armées de toutes les armes covenants existante jusqu'à maintenant et même réussi à garder des anciennes armes tel que le fusil à aiguilles. Vous en saurez plus sur l'histoire de cette planète au fur et à mesure quel la FanFic' progressera. Et même si cette FanFic marche j'en ferais d'autres qui tourneront autour de cette univers. Voilà pour vous éclairer un peu sur la thématique. Sachez que j'ai beaucoup d'écrit et que j'ai actuellement 6 chapitres de réalisé. En effet j'y est passé beaucoup de temps et pouvoir écrire partout où j'étais j'utilisais mon application mémo de portable. Donc ou je veux quand je veux j'écris! Et ensuite je développe le tout sur Open Office.

Pour en revenir rapidement à l'histoire, si vous voulez avoir un aperçu de Nako 'hiree il est dessiné dans ma galerie d'images retravaillés. Comme ça vous pourrez l'imaginer comme exactement comme je le pensais. Bon allez bonne lecture! Et si le chapitre est trop court dites le moi! Envoyez les critiques!


Chapitre 1:
Une forte brise courait dans les régions montagneuse enneigés. Elle faisait voltiger la neige au gré de son souffle et laissait une fine couche de givre sur la roche en lui donnant un aspect luisant.
C'est dans ces montagnes qu'un élite courait comme si sa vie en dépendait, son armure de soldat, bien qu'un peu ébréché, était d'un bleu foncé et recouvert de sang qui n'étaient pas le sien.
En effet cet élite s'appelle Nako 'hîree. C'était un élite qui avait servi dans l'armée de Kharas, une cité d'élite ou siégeaient les seigneurs des reliques. Un puissant groupe de dirigeant, dont leur force repose sur les reliques sacrés leur conférant un immense pouvoir.

Ce sont ces même seigneurs qui ont donnés le titre d'Hérétique à Nako 'hîree pour une cause dont il n'était pas le coupable. L'assassinat d'un de ces membres du groupe de tueurs dont il faisait parti. C'est pour cet cause que l'ancien soldat a fui dans ces montagnes escarpées pour pouvoir échapper à ses poursuivants. L'élite reprit son souffle en faisant une brève pause puis regarda derrière lui.

« Ils ont encore pris de l'avance! » A peine ayant terminé sa phrase Nako 'hîree se mit à courir, et sa perception développé par les nombreux champs de batailles auquel il avait participé lui indiqua que ses poursuivants avaient remarqué son changement d'allure et c'étaient mis à presser le pas.
« Ils se rapprochent, je vais être encerclé si ça continu! » Leurs pas frénétiques étaient peu audible et paraissaient lointain, sans même ralentir l'élite prit une direction vers des rocheuses en dérapant sur la neige et tomba dans un cul-de-sac qui était en cercle naturel formé par des parois rocheuses gelé. Il voulu faire demi-tour mais son chemin était déjà bloqué par deux Spec-Ops qui se tenaient dans la seule sortie. Nako 'hîree recula de quelques pas plein d'effroi, celui-ci n'avait pas réussi à discerner exactement leurs positions à cause de leur camouflage couplé d'un brouilleur de radar.
A ce moment-là plusieurs bruits de camouflage qui se désactivaient retentit et dévoilant une vingtaines d'élites posté sur les parois qui surplombait le fossé ou était piégé Nako 'hîree.

Un des élites qui avait l'air d'être le chef de l'escouade pris la parole :
« Sous ordre des seigneurs de la Reliques vous allez être exécuté car vous êtes un hérétique doublé d'un lâche ! Préparez vous à subir la sentence ! »
Et c'est à la fin de cette phrase que tout les élites rugir tous d'une même voix, Nako 'hîree leur répondit d'un rugissement tout aussi féroce qu'eux et fonça droit sur la masse d'élites qui sautèrent de la paroi. L'ancien soldat se jeta dans la foule avec les deux pieds en avant, qui rencontrèrent la tête d'un élite qui ne portait pas de casque. Le choc fit un bruit d'un craquement sec et des dents volèrent. Soudain un élite s'élança de la paroi dans un saut périlleux et dégaina son épée.
Nako 'hîree le vit le charger et attendit au dernier moment pour esquiver et lui prodiguer une frappe en plein dans le visage de l'élite.

Le coup enfonça l'armure et les cartilages du nez de l'élite craquèrent. L'élite poussa un cri de douleur et Nako 'hîree profita de cet instant pour lui attraper le bras pour ensuite le mettre devant lui pour en faire un bouclier contre les tirs d'un tireur à fusil à aiguilles. Les aiguilles de celui-ci se plantèrent dans le corps de l'élite dans un bruit cristallin et une se ficha dans son œil droit et il mourra sur le coup. L'ancien soldat abandonna son bouclier improvisé pour esquiver l'attaque d'une épée à énergie, celle-ci lui frôla son casque et laissa une entaille dedans, d'un geste rapide, Nako 'hîree lui saisit le bras et lui donna un coup de pied dans le bassin pour l'envoyer voltiger contre une paroi du fossé.

L'élite retomba au sol assommé, Nako 'hîree en profita pour s'emparer de son épée et chargea un autre spe ops et donna un coup au bras droit qui fut parer, les deux épées s'entrechoquèrent brutalement, crépitant sous l'effet de l'énergie des épées rencontrés. C'est alors que son ennemi commença à pousser son épée vers lui pour pouvoir briser sa garde. Un sourire mauvais se lisait sur le visage de l'élite tandis qu'il continuait à toujours pousser plus fortement. Leur visage se rencontraient presque et Nako 'hîree lui cracha au visage, surpris par cet action auquel il ne s'attendait pas l'élite eu un instant inattention et l'ancien soldat lui donna un coup de poing dans les côtes ensuite tenta une feinte vers l’œil, son ennemi cru à la feinte car il essaya de parer vers le haut. Alors dans un inversement de trajectoire l'épée descendit vers le bas et d'un violent coup trancha net la jambe de l'élite. Il poussa un cri étranglé semblable à un gargouillis et tomba au pied de Nako 'hiree. Celui-ci mis fin à ces jours en plantant l'épée dans la tête.

Nako 'hiree rugit envers le chef d'escouade qui était à quelques pas et l'attaqua, le chef ne broncha même pas lorsque l'élite en colère fonça sur lui. La charge de Nako 'hiree fut arrêté par un violent coup de crosse dans son casque. Le bouclier avait arrêté le plus grand du coup mais le choc l'avait tout de même étourdi.

Profitant de cette inattention les élites restant le chargèrent tous comme une même personne. Le combattant pu arrêter un cou d'épée vers sa tête mais il encaissa un coup dans son épaule, il répondit en rugissant et décapita l'élite d'un coup précis.
Des humeurs aspergèrent Nako 'hiree et ses ennemis. Mais les coups de venaient de plus en plus nombreux et Nako 'hiree commençait à fatiguer et son armure ne le protégeait plus. Il se battaient comme un diable ses adversaires tombaient sous ces coups, couverts de sang, il ressemblait à un diable.
Mais la bataille trop inégales en raison du nombre d'ennemi, Nako 'hiree reçut un coup de marteaux entre les omoplates. Il faillit perdre conscience et sa vue se brouilla. Il discerna à peine le chef d'escouade qui se dirigeait vers lui et essaya de lui donner une frappe mais l'élite para en rigolant.
Nako 'hîree rugît :

« Je me battrais jusqu'à ma mort! »
puis une épée se ficha dans son ventre le transperça et ressorti de son dos.
« Heureux de l'entendre. » et le chef retira l'épée d'un coup sec.
Nako 'hîree tomba loudement au sol puis tout sombra dans le noir...

Chapitre 2: Réveil

Tout d'abord une douleur, une douleur atroce. Elle semblait transpercer tout son corps de part en part. Ensuite il réussit à ouvrir une paupière, il n’eut que le temps d'apercevoir le ciel, que ses yeux s'étaient déjà refermés.
Il fit donc des efforts supplémentaires pour réussir à relever ses paupières à nouveau et cette fois ci il put apercevoir des silhouettes indistinctes proches de lui puis il tourna la tête sur le côté et vit un élite couvert de fourrures par-dessus de son armure. Il remarqua alors qu'il était sur un brancard, lorsque quelqu'un vint le voir et lui dit:
"Ne t'inquiète pas tu est en sécurité avec nous, tu peux te rendormir."
Nako 'hiree ayant fournit trop d'efforts sombra dans un long sommeil plus semblable à une espèce de transe dû à sa plaie.

Plus tard, Nako 'hiree se réveilla en sursaut et fit une grimace de douleur, ses blessures était encore fraîches. Il se leva du lit où il était posé et regarda la pièce ou il était. Elle était petite, circulaire et entrecoupé de deux colonnes. Les murs était d'un bleu clair semblable à de l'eau de glacier ce qui allait parfaitement avec l'environnement du coin. Il regarda par l'unique fenêtre de la pièce et voyait une petite ville ou déambulait des élites tous recouvert d'épaisses fourrures contre le froid. Les bâtiments était de la même couleurs des murs et leur hauteur ne montaient pas plus haut que les montagnes qui entouraient la ville.
Soudainement un élite entra dans la pièce où se trouvait Nako 'hîree. Il était grand, son armure était crasseuse et recouvert d'une sorte de liquide séchée qu'on ne voulait pas savoir d'où elle venait. Il s'adressa à lui:
"Déjà réveillé ? Tu devrais encore te reposer tu est faible. T'est blessures ne remontent pas à encore assez longtemps."

"Où suis je? Quelle est cet endroit? Et qui êtes vous?" demanda le combattant

"Je suis Lemdarak, le chef des rebelles de cette région. Nous avons observé ta fuite et ton combat, tu est en exil n'est ce pas ? Raconte moi pourquoi ?»
"C'est exact mais je ne vois pas ce qui m'oblige à vous répondre » grogna Nako 'hiree. Je n'aime pas qu'on fouille dans mon passé."
Sur cette phrase, le chef des rebelles éclata de rire.
"Ne t'inquiète pas, nous sommes dans le même camp que toi, nous pourrions même réussir à te faire atteindre ton objectif."
"Est ce vrai, je ne fais plus vraiment confiance maintenant."

Oui tu devrais le savoir, tout les élites ici ont été rejetés de Kharas tu n'a pas à t'en faire. Quel est ton objectif?"

Nako 'hiree raconta donc son histoire à Lemdarak en détaillant bien tout comme si cela c'était passé hier.

"Tu dois donc retrouver un traître? Nous les rebelles, nous nous battons pour la liberté. Les seigneurs de la relique opprime notre région! Nous devons être libérés de leur joug. Rejoins nous Nako 'hiree. »
Je vous rejoins ca je dois retrouver ce traître à tout prix par sa faute je suis accusé d'hérésie le seul moyen est de le tuer."

" Alors bienvenue. Tu est maintenant un rebelle des montagnes de Glaôs, repose toi tu en a grand besoin. Et puis quand tu pourras marcher n'hésite pas à visiter le village puis quand tu seras rétabli je te présenterais aux meneurs de notre groupe, ils seront ravi d'en savoir plus sur toi."
Lemdarak le salua et sortit de la pièce, et notre élite se coucha à nouveau et s'endormi.

Les montagne de Glaôs était un lieu peu fréquenté des élites de Kharas. Ces montagnes étant dangereuse pour les voyageurs, le village des rebelles était une excellente cachette. Il était à l'intérieur de la baie des montagnes.
Souvent des éclaireurs de Kharas partaient a la recherche du village, bien souvent ils ne revenaient pas perdu et mort par le froid. C'est par cette occasion que les rebelles récupèrent leurs cadavres afin de les garder et en faire des trophées tout en respectant les traditions élites les plus anciennes concernant le respect des corps.

Nako 'hiree marchait sur le métal gelé, à chaque pas il glissait. Il était en train de rejoindre la salle où Lemdarak lui avait donné rendez-vous. Plusieurs fois, sur le chemin, il était passé devant les fameuses dépouilles d'élites Kharasienne.
"Mieux vaut bien résister au blizzard et connaître les montagnes pour ne pas finir comme eux."
Puis il continua son chemin et trouva enfin la salle de réunion, Lemdarak qui s'y trouvait se leva d’un bond et s'exclama :

"Ah Nako 'hiree! Tu en a mis du temps, à croire que tu étais mort congelé dans les rues!" d'un ton moqueur.
Les élites présent dans la salle étaient marqué d'un sourire narquois en regardant Nako 'hiree.
"Bon trêve de plaisanterie, il faut que je te présente à mes confrères."
Le chef des rebelles le prit par l'épaule, et lui fit le tour de la salle en le présentant à plusieurs élites.
L'ancien soldat était fasciné devant les forces de ces rebelles et se sentait en sécurité chez eux.

Plus loin, dans la ville de Kharas, on ne se donnait pas aux mêmes réunions, l'air était froid et chaque parole laissait un petit nuage de buée, un élite trempait dans son sang gelée au pied d'un élite svelte, vêtu d'une capuche qui lui couvrait la tête et à l'armure d'un vert sombre. D'un geste, il souleva l'élite par la gorge de sa main et dit :
"Comment ça, son corps est introuvable ? Je ne croirais pas qu'il est mort tant que je n'aurais pas vu son corps !"
Puis il lança le serviteur qui vint s'écraser contre le mur. Il tomba et fut secoué de soubresaut.

L'aube était arrivé sur le village donnant une teinte orangée sur la neige. On entendait sur le sol gelé des pas précipités d'un éclaireur. Celui-ci prit un virage serré en glissant sur le sol et continua sa course jusqu'à la chambre du chef. Il l'ouvrit la porte à la volée et dit:
"Des troupes d'éclaireurs d'armées Kharasienne se sont montré non loin de notre village ; Je pense qu'ils l'ont découvert !"
"Nous devons décimer cet armée, puis nous les attaqueront en retour, le gros de leur troupes doivent être celles qu'ils nous envoient. Essayons de perdre le moins d’unités. Rassemble mes généraux pour qu'on analyse ma situation. Et amène moi Nako 'hiree, j'ai besoin de lui parler." dit Lemdarak.
"Tout de suite!" et l'éclaireur partit prévenir l'ancien soldat.

Une terrible guerre allait éclater.

Chapitre 3 : Neige de feu

Nako 'hiree frappa à la porte avant d'entrer, il arriva dans une pièce où se trouvait Lemdarak penché sur un bureau jonché de plan. Celui-ci ne semblait pas avoir entendu Nako 'hiree arrivé, et celui-ci toussa pour manifester sa présence. Le chef leva la tête et aperçut Nako 'hiree.
«Ah! Nako 'hiree, je ne t'avais pas entendu. Approche je dois te montrer quelque chose.»
L'élite perplexe s'approcha et jeta un œil aux plans qui se trouvaient sur la table dont il ne comprit pas la signification.
«Je t'ai fait venir pour te montrer justement ces plans, concentre toi dessus et tu comprendra
de quoi il s'agit.»
L'ancien soldat se pencha vers les plans et tenta de les évaluer. Avec un peu plus de réflexion et de concentration il comprit l'importance de ces papiers posé devant lui.
«Comment avez vous obtenu ces plans? Il ne s'agit d'autre que les plans des
souterrains de la cité de Kharas!»

Lemdarak se redressa sur son siège et s'adressa à Nako 'hiree après un courte réflexion.
«Disons... Que j'ai mes sources... Tu a dû comprendre que ces plans seront d'une importance cruciale. Nako 'hiree, personne ici ne connaît mieux que toi la cité de Kharas.
Je t'ai choisi pour qu'avec une troupe d'élite tu t'infiltre dans ces souterrains.
Je n'ai besoin nullement de te préciser qu'il y aura des gardes mais je sais que tu sauras te tailler un chemin aux travers d'eux.»
«Mais il manque un détail, quand voulez vous mettre en exécution ce plan?» dit le vétéran.
Lemdarak sourit et répondit:
«Juste après l'attaque de Kharas contre nous. Ils ne savent pas dans quel conditions ils devront combattre et ils nous sous-estiment! Sa leur sera très cher! Il faudrait que tu combatte aussi pendant cette guerre, il paraît que tu était un dirigeant avant. Tu auras donc l'honneur de diriger une unité. Bonne chance, et ne meurs pas! »
L'élite avait compris son devoir, il salua le chef d'un signe de tête et sortit de la pièce.

Le vent frais caressa le visage de Nako 'hiree, il prit une bonne inspiration d'air avant de replacer son casque sur sa tête. Il regarda depuis les murailles qui surplombait la colline, l'armée de Kharas qui avançait lentement vers eux. Les pas lourd de l'armée faisait trembler l'ancien soldat et les rebelles. Son estomac était noué en se demandant comment Lemdarak pouvait être aussi sûr de sa victoire. Le guerrier souffla pour gérer son stress et pour s'occuper il révisa une dernière fois son équipement. Tout était à sa place il était prêt.

Il reporta donc son regard vers l'armée ennemie et vit qu'elle c'était rapprochée dangereusement des murailles. Et d'un coup le vacarme cessa, les troupes venaient de s'arrêter. On entendait plus que le vent en train de mugir dans la vallée et ce moment parut durer une éternité pour Nako 'hiree qui n'avait plus qu'une seule envie, en découdre.

Un cri incompréhensible retentit parmi les rangs de Kharas, et soudainement un flot d'élite arrivèrent en tirant avec leur armes de prédilection, les fusils à aiguilles. Les aiguilles filèrent autour de Nako 'hiree et celui-ci du se mettre à couvert derrière les créneaux de la muraille pour se protéger des tirs.
Il grogna avant de relever doucement la tête et répliquer avec des tirs de suppressions. Les rebelles répliquèrent par une salve de tir de needler qui firent exploser en morceaux certains soldats malchanceux. La charge continuait pourtant d'avancer, et plus le guerrier en tuait plus il en venait
Et pour couronner le tout, on entendit un sifflement dans l'air, commesi quelque chose retombait vers eux. Soudain dans les rangs des rebelles on entendit quelqu'un crier:
«Apparitions! Tout le monde à couvert!!»
Mais trop tard la boule d'énergie bleutée suivit d'autres venait de s'écraser contre les remparts et envoya voltiger des morceaux de métal dans tout les sens.
Nako 'hiree fut projeté par l'explosion et se cogna la tête contre un mur. Il gémis de douleurs et il n'entendait plus très bien, les sons étaient sourd et sa vue floue. Il essaya de retrouver ses armes mais au lieu de retrouver son fusil à plasma sa attrapa le bras déchiqueté d'un élite. Il fut pris de nausée et vomi par terre et recracha par la même occasion le sang bloqué dans sa gorge.

Se sentant mieux il se releva doucement tituba vers ses armes non loin de lui et il se dirigea vers les portes principales. Profitant de l'étourdissement des rebelles suite aux attaques des apparitions, les troupes Kharasienne c'était avancés jusqu'aux portes.
On pouvait entendre les coups brutaux sur la porte qui tremblaient à chaque coups.
«Repositionnez les rangs! Préparez vous à recevoir l'ennemi! Armez vous!»
Les troupes se dépêchèrent d'aller à leur place et se positionnèrent accroupit devant la porte.
Et ce fut le silence parmi les troupes, il n'y avait plus que les chocs sur la porte qui brisait le silence. Un grand coup fit craquer la porte qui grinça sous le choc. Et soudainement la porte vola en éclat et un flot d'élites enragés affluèrent par cette ouverture.
«Tirez! Cria Nako 'hiree qui avait déjà commencé à tirer avec son fusil à plasma. Des dizaines de Kharasiens tombaient sous la contre attaque mais ils progressaient toujours affamé vers leur objectif. Quand ils furent assez prêt le guerrier rangea son arme, sorti son épée à énergie et la pointa vers les Kharasiens.

«Chargeeez!!» Il courut alors à la rencontre de ses ennemies et lacéra tout ce qui se trouvait sur son chemin. Les rebelles crièrent à l'unisson et suivirent Nako 'hiree, qui lui, était déjà aux prises de la bataille.

Un élite essaya de l'attaquer sur sa gauche mais le vétéran para en rigolant et coupa ces mandibules.
Il esquiva un coup qui aurait pu le décapiter en se baissant et en profita pour d'un seul coup couper les jambes de son assaillants, il se releva et arrêta l'attaque d'un Kharasien avec son épée puis le frappa au visage.
Nako 'hiree essaya de visualiser la situation. Il avait réussi à arrêter l'attaque des Kharasiens mais ils restaient encore trop nombreux pour eux.
Il fallait occire le chef pour mettre fin à la bataille. L'élite regarda partout dans les rangs ennemi et aperçu le meneur des Kharasiens qui se battait avec un marteau antigrav aux prises de cinq rebelles. D'un seul coup il les dégagea d'une volée avec son marteau.

Son armure était couverte de sang et des cristaux de needler étaient encore plantés dans son corps, il ne semblait pas du tout sentir la douleur de ces pics enfoncés dans sa chair.
Son armure d'un bleu éclatant reflétait à la lumière et était composé de matériaux très lourd qui devait le protéger des attaques mais qui le ralentissait par la même occasion.
Le vétéran courra vers lui en tirant avec son fusil à plasma, son adversaire le remarqua seulement lorsqu'il reçu les tirs de l'ancien soldat. Ceux-ci ne semblait pas du tout l'affecter pour le moins du monde. Il tenta une frappe de son marteau vers Nako 'hiree mais celui-ci esquiva l'attaque en faisant une roulade.

Le meneur en armure lourde rigola et tapa du sol avec son marteau et chargea Nako 'hiree, il sortit rapidement son épée avec sa main libre et tenta une frappe vers la tête. Mais il l'esquiva en se penchant sur le côté et donna un puissant coup de poing dans la figure du guerrier et il fit un vol plané d'au moins 3 mètres.
Il se releva avec peine en essayant de contrôler son étourdissement et une fois de nouveau lucide il fonça de nouveau vers le chef. Celui-ci attendit son arrivée et donna un coup latéral que Nako 'hiree esquiva en se penchant et donna un coup d'épée qui entailla ses jambes.

Le chef hurla de douleur et donna un coup de marteau qui frappa le brassard de l'ancien soldat. Sous la douleur il faillit lâcher son épée mais réussit à contrôler sa douleur, et donna une frappe verticale qui vint se planter dans l'abdomen de son ennemi. Le sang violet coula sur Nako 'hiree et souilla son armure, il retira l'épée d'un coup sec et à cause de sa blessure, le meneur tomba à genou. D'un coup net et précis il trancha la tête de son défunt ennemi et la leva au ciel avant de crier:
«Votre meneur et mort! Cette bataille est perdue pour vous!»
Les Kharasiens regardèrent tous horrifiés la tête entre les mains de Nako 'hiree. Ils crièrent de terreur et fuirent tous par la porte principale. Les rebelles n'allaient pas laisser encore quelques victimes et tirèrent dans les rangs des fuyards, le visage impassible, sans aucune émotion.

«Réorganisez les troupes! Préparez l'armement! Vite!» Les rebelles avaient à peine fini cette bataille qu'ils repartaient déjà combattre, car leur seul atout dans cette guerre était la vitesse.
Le temps que Kharas réorganise ses troupes, les rebelles devaient frapper à ce moment précis.

Nako 'hiree son trophée toujours dans sa main et couvert de sang se rendit voir Lemdarak pour donner son rapport. Lorsqu'il arriva dans la pièce celui-ci s'exclama:

«Quel bataille incroyable! Je savais que je pouvais compter sur vous Nako 'hiree! Mais nous ne pouvons pas crier victoire trop tôt ce n'est que le début d'une nouvelle bataille.
Comme prévu, les assassins que tu devras diriger son prêt et attendent le départ. Il te donneront un camouflage pour la mission. Tu te rappelle de ta mission?
Tu devra t'infiltrer dans la cité et trouver les seigneurs de la relique afin de les tuer. Je pense que je n'ai pas besoin de t'expliquer où ils sont.»
«Merci c'est un honneur de diriger cette unité, mais je suis venu vous offrir un cadeau spécialement ramassée pour vous pendant la bataille.»

Nako 'hiree lança la tête de l'ancien meneur vers Lemdarak qui vint rebondir contre son torse d'armure avec un bruit de succion horrible.

Chapitre 4: Infiltration


Les vibrations de la bataille faisaient tomber une fine poussière sur les épaulettes des élites tapis dans l'ombre. Ils étaient dans un souterrain et le groupe se déplaçait furtivement. Nako 'hiree menait ce groupe dans un impressionnant dédale de galerie. Il se repérait grâce au plan que Lemdarak leur avait fourni.

Après une bref regard sur le plan, le vétéran s'adressa à ses alliés.
«On ne doit plus être très loin des bas quartiers de Kharas, prudence, il faut s'attendre à rencontrer des gardes.»
Les élites aux quels il s'adressait lui répondirent d'un signe de tête pour approuver.
«Bien, on se remet en marche.»

Et le groupe repartit a l'affut du moindre bruit. Ils n'eurent pas longtemps à marcher avant de rencontrer les premiers gardes. Mais ils mourraient égorgés ou alors les cervicales brisées.
L'exilé perçut ,lors de son avancées, du mouvement dans l'ombre.
Il fit signe à ses assassins de l'attendre et partit en reconnaissance devant. La manisfestation qu'il avait senti était un garde qui venait vers lui. Nako 'hiree activa rapidement son camouflage, le mélangeant à l'environnement et se plaqua contre un mur.
Le garde passa devant lui sans le remarquer et le vétéran se glissa vers lui aussi silencieux telle une ombre. Il sortit son poignard à plasma de son poignet et le planta à plusieurs reprise dans le cou du garde. Celui-ci mourut dans un gargouillement à peine audible.
Puis il fit signe aux assassins de continuer.
Le groupe progressant accroupi fini par arriver dans un tunnel taillé dans la roche qui donnaient accès à une salle.
Plusieurs gardiens marchaient dans cette salle, attentif aux moindres détails suspects. Un peu plus loin on pouvait remarquer l'officier qui supervisait ces tours de garde accompagné d'un acolyte. Il était visiblement occupé par une tablette de donnée.

Les infiltrés se mirent en cercle pour pouvoir faire un briefing de la situation.
«Ils y a de nombreux gardes, il faut qu'on les élimines tous ou soit on passe discrètement. Il vaudrait mieux les neutraliser. Il serait plus prudent d'avoir nos arrières sûr.» dit un assassin.
Nako 'hiree acquiesça .
«En effet en cas d'échappatoire improvisé, il serait vitale d'avoir ce lieu en sureté.
J'ai repéré le chef de garde, il est accompagné d'un soldat. J'éliminerais les deux d'un coup et silencieusement. Vous autres vous vous placerez chacun derrière une cible de votre choix.
Dès que vous voyez le chef tomber vous les mettez tous hors combat en même temps. C'est compris? Allez, c'est parti! Dispersion.»

Et le groupe se disloqua, chaque élites partant en solitaire vers leur cible.
Le vétéran gardait le chef à l'œil tout en progressant. Il se déplaçait rapidement et sans un bruit, visiblement, il était dans son élément.

Lorsqu'il fut très prêt du garde et de son meneur le cœur de Nako battait à la chamade. Un mince filet de sueur froide coula dans son dos.
L'adrénaline aiguisa ses sens. Il se rapprocha doucement. 3 mètres. 2 mètres. L'ancien soldat peut distinguer les moindres détails de son armure. 1 mètre. Il entend le souffle lent de sa cible. Et d'un coup il se jette furtivement sur sa victime et entoure sa gorge de ses bras. Et enfin il arrive à l'étrangler, Nako 'hiree repose à terre le soldat sans bruit et se dirige vers le meneur qui n'a rien entendu de la lutte silencieuse et qui ne se doute de rien. L'élite infiltrés sort discrètement son poignard de son poignet et égorge le chef dans le défaut de son armure

Le signal en place, les autres assassins qui avaient vu que le chef de garde était tombé. Ils plantèrent simultanément leur poignard dans leur ennemi. La voie était libre.

Au fur et a mesure qu'ils progressaient, Hiree remarqua que le terrain commencer à monter en pente douce. Et bientôt ils purent arriver à un boyaux plus large leur permettant de marcher plus aisément. Soudain il vit de la lumière au bout du tunnel et le bruit du vent qui mugissait et s'engouffrait dans le tunnel.
Bientôt il sentit le vent lui caresser le corps.
Il enleva son casque et inspira plusieurs fois l'air. Il était enfin de retour chez lui.
Entendant ses coéquipiers arriver derrière lui, il remit son casque. Il se tourna vers eux.
«Mes frère, nous sommes arrivés. Voici notre objectif»
Il désigna du doigt un immense palais qui ressortait parmi les murailles et les multiples caserne.
«Le palais des seigneurs de la relique.»
Il restèrent là, un moment à contempler ce bâtiment imposant. Comme s'il allait se mesurer à un adversaire aussi grand que ce palais. Le plus difficile restait à faire...

Chapitre 5: Ascension


Un des assassins du groupe parti en reconnaissance revint retourner voir le groupe. Il marchait accroupi pour ne pas s'exposer à la vu des gardes. Bientôt il fut assez proche pour leur murmurer son rapport.
«Bon sang! Il y a des gardes partout! J'aurais cru qu'il serait beaucoup moins nombreux avec la diversion de nos frères. Ce n'était pas prévu dans le plan.»
«Gardez votre calme, on ne va pas s'arrêter pour si peu. Il suffit de trouver un autre chemin.» dit Nako 'hiree.
«Mais c'est l'unique chemin, on ne peut passer ailleurs.» rétorqua l'un des assassins.
«Non, il y a un autre chemin mais il est plus dangereux.»
«Nous passerons par où alors?» demanda un rebelle.
L'exilé lui sourit et pointa le doigt vers le haut.
«Nous passerons par les toits!»

Il n'attendit même pas que ces alliés approuvent, qu'il était déjà grimpé sur une colonne de métal pour commencer son escapade. Arrivé au bout de la colonne, il s'agrippa à la bordure du toit. Il se hissa en grognant et regarda derrière lui. Les membres de son groupes avaient déjà commencé à le suivre sans hésiter.
Les rebelles se retrouvèrent regroupés et bientôt ils furent côtes à côtes à courir sur les toits glissant dans la nuit, jusqu'à atteindre le mur d'enceinte du palais. Les assassins levèrent la tête, leur regard suivant le long du mur imposant qui faisait face à eux.
«Vous êtes prêt? On ne pourra plus faire marche arrière après.» leur expliqua le guerrier.
Un des rebelles s'adressa à lui:
«Ont te suivra partout, il faut en finir avec ces seigneurs.»

Nako 'hiree sourit et refit face au mur. Il inspira longuement en fermant les yeux. Il les rouvrit et sauta sur le mur. Il put trouver une prise dans le métal irrégulier. Il continua ainsi, les yeux rivés vers le somment, ne pensant à rien d'autre et en prenant garde de ne pas regarder vers le bas. Ainsi il continua son ascension qui devenait presque un rythme à force de la répétition.

Quelque instant plus tard, le guerrier s'arrêta quelque instant pour souffler un peu et aperçut une fenêtre ou de la lumière s'en échappait. Il arrêta ses amis d'un signe de main et il grimpa jusqu'à sa hauteur et jeta un coup œil rapide à l'intérieur.
Il put voir un élite prêt d'une cheminé qui lui tournait le dos et un autre qui faisait des rondes. Celui bailla et se tourna vers la fenêtre où se trouvait Nako'hiree. Le vétéran retira vivement sa tête pour ne pas ce faire repérer. Le garde avait aperçut le mouvement de l'ancien soldat et, perplexe, il se dirigea vers la fenêtre.
Il posa sur un bouton et celle-ci coulissa sans bruit pour s'ouvrir. Il se pencha pour regarder en dehors. Il n'eut pas le temps d'apercevoir l'élite en armure blanche, que Hiree lui donna plusieurs coup de poignard dans l'ouverture de son armure, le tira dans le vide et le laissa tomber. Il n'eut que le temps de lâcher en râle rauque et disparaître dans les ténèbres.

Il entra dans la pièce par l'encadrement de la fenêtre et se glissa vers le garde devant son feu, bien trop occupé à ce délecter de la chaleur produite par celui-ci que de comprendre que son camarade venait de disparaître mystérieusement. D'un mouvement fluide et rapide le vétéran l'égorgea de son poignard et un arc de sang vint décorer le mur d'en face puis il fit signe au assassins qu'ils pouvaient venir.

Un à un, les rebelles s'infiltraient par la fenêtre. L'exilé ouvrit la porte grâce à un passe trouvé sur le corps du garde. Ils continuèrent leur chemin jusqu'à rencontrer plusieurs volées d'escalier qui ne cessaient de grimper. Le groupe s'engagea dedans et bientôt les escaliers se terminèrent à l'air libre. Ils étaient arrivés au sommet de la tour de Kharas. Le somment était une plateforme battue par les vents et ,en son centre, se tenait un bâtiment avec une unique entrée.
L'exilé n'avait plus aucun doute, les seigneurs ne pouvaient que se trouver qu'ici. Aussitôt il se déplaça vers le bâtiment, suivit de ses compagnons stupéfiés devant l'énormité cette construction.

Le groupe s'arrêta devant les portes, et le vétéran se tourna vers ses alliés.
«La dernière étape mes frères, notre objectif n'est plus très loin. N'attaquez que si je vous en donne l'ordre!» puis il se retourna vers la porte. Il posa ses mains dessus, ferma les yeux comme s'il se remémorait quelque chose dans sa tête et poussa les portes. Celles-ci s'ouvrirent lentement et faisant découvrir des ténèbres qui engloutissait la lumière.
Ils restèrent là, pendant quelque instant à contempler ce noir, et enfin Nako 'hiree brisa l'hypnose de ces ténèbres en avançant et il disparut de l'autre côté, les ombres le dévorant. Les autres élites hésitèrent, mais ils le rejoignirent de l'autre côté des portes.

Chapitre 6: Rencontre inattendu


Nako 'hiree ne mit que quelque instant pour reprendre conscience. Il se releva sans attendre au milieu de ses alliés qui gisait inconscient et regarda autour de lui frénétiquement. Enfin il aperçut le mystérieux agresseur, qui sortait de l'ombre. Son armure d'un vert sombre, son casque était pratiquement noir et deux minces traits lumineux qui faisaient office de visière ne pouvait que témoigner son identité pour l'exilé.
«Salut Shalnarak, sa faisait un bout de temps.»
«Content de te retrouver mon cher Nako 'hiree. Comment ça c'est passé ces derniers temps?»
Le vétéran rigola.
«Et bien... Depuis que je suis un hérétique, ma vie est assez mouvementé. C'était pas très gentil de ta part de m'accuser d'hérésie, mais bien joué pour toute la mise en scène, le meurtre de notre frère sur mon dos. Franchement je te dit chapeau. Mais il y avait quelque chose que tu n'avais pas prévu.»

Shalnarak sourit, ce qui se traduisit par un écartement de ses mandibules.
«Quoi donc?»
«J'ai survécu lorsque tu m'a envoyé ces soldats à ma poursuite dans les montagnes. Des rebelles m'ont trouvé entre la vie et la mort et m'ont recueilli dans leur rang.» répondit le guerrier.
Le traître rigola sans plaisir puis il lui dit:
«Pauvre idiot... Une taupe est à mon service sévit dans les rangs des rebelles. Tu veux savoir son nom? Il s'appelle Lemdarak!»
Nako 'hiree fut stupéfait par cette nouvelle inattendu.
«Tu ment! Lemdarak est chef des rebelles, il l'est depuis des années.»

L'élite en armure verte renifla de mépris.
«Il a bien des choses que tu ne sais pas sur son passé. Avant, il était un Kharasien comme toi et moi. Puis un jour son audace était devenu trop haute. Il avait tué un de ses confrères pour gagner du pouvoir. Il était donc devenu un hérétique et c'est retrouvé banni de la ville. Il a erré pendant des jours dans les montagnes jusqu'à que les rebelles tombent sur lui, frigorifié. Et ils l'ont recruté, c'est comme ça que les rebelles de Kharas recrutent leur membres. Tous ces réfugiés sont des déchus rejetés par la société. Tu devrait être bien placé pour le savoir, il t'est arrivé exactement la même chose.»

L'ancien soldat était intrigué par cette histoire dont des morceaux lui manquait.
«Mais s'il était devenu un rebelle, comment est il redevenu un membre de Kharas?»

Le traître croisa les bras et répondit à sa question.
«Bien qu'il était sauf, Lemdarak brûlait d'envie de redevenir Kharasien. La vie de rebelle n'était pas faite pour lui. Une nuit il quitta discrètement le village pour revenir à la cité. Il réussi à convaincre les seigneurs de la relique à le faire redevenir un Kharasien par tous les moyens possibles. Missions après missions il était devenu un agent double. Tantôt Kharasien, tantôt rebelle. Puis le temps à passé et je l'ai rencontré. Il a été séduit par mon plan. Car sous mon succès il allait pouvoir redevenir un citoyen à part entière. Et c'est ainsi qu'il est devenu mon espion. Tout ce qu'il t'a dit, ses ambitions n'était que transparente. Elles n'étaient pas le reflet de lui même! Tout ceci était pour te faire venir jusqu'à moi! Afin que je puisse te tuer et monter dans les hauts de rang de Kharas! Et ensuite, ça sera le tour aux seigneurs de la relique!»

Nako 'hiree tomba à genoux et se mit la tête entre ses mains. Il était abasourdi par ce qu'il venait d'entendre. Les causes pour les quelles il se battait, n'était que fausse et en vaines.

Mais une réalité fit jour dans son esprit.
«Remarque... Ce n'est pas si mal de m'avoir fait venir jusqu'à toi....» dit il tout bas.
Shalnarak décroisa les bras, il était perplexe.
«Comment?»
L'exilé se releva de toute sa hauteur et cria:
«Mon but était de te retrouver! Afin de me venger! Bats toi dans l'honneur pour une fois!
Le traître eu un mouvement de recul sous ce changement d'attitude soudain. Puis il haussa les épaules.
«Soit, tu mourra d'une façon ou d'une autre. Tu est inférieur à ma puissance.»

D'un bref mouvement l'élite sorti une épée à énergie et se jeta sur Nako 'hiree.
Celui-ci réagit à temps et fit une roulade sur le côté pour l'esquiver. Immédiatement il sorti son épée à son tour et courut vers son ennemi. Shalnarak fit de même et leur épée se rencontrèrent. Elles crépitèrent sous l'effet du plasma qui se rencontra brutalement. Les deux élites poussaient de toutes leur forces sur leur épées afin de faire plier son adversaire.

L'élite en armure vert sombre donna un coup poing dans le flanc de Nako 'hiree, il dû faire un bond en arrière pour esquiver l'attaque qui faillit l'égorger. Il se prépara à l'attaque d'estoc et attendit au dernier moment pour lui faire un coup de pied retourné. Shalnarak reçut le coup de plein fouet dans la figure et s'écrasa contre une colonne qui se brisa sous le choc. Des morceaux lui tombèrent dessus. L'ancien soldat inspira longuement pour reprendre son souffle après ces mouvements brusques. Son attention fut brusquement rapportés au tas de ruines. Il entendait une espèce de vrombissement qui partait de ce tas.

Et puis il vit une lumière bleu filtrer à travers les morceaux de colonnes.
«Une carapace!!» comprit Nako 'hiree.
Il se jeta à terre lorsque l'onde de choc de l'armure projeta dans tous les sens des morceaux de colonnes. Une pierre aussi grosse que lui passa au-dessus de sa tête de justesse. Il attendit que les derniers morceaux tombent au sol pour se relever. Il vit Shalnarak se diriger vers lui, l'air jovial.
«Alors, on croyait s'être débarrassé de moi aussi facilement?»
Il avait raison, pensait l'ancien soldat. Il l'avait sous-estimé. Il n'était pas commun de voir un élite en possession d'une carapace.

L'ancien soldat fulmina et se jeta sur son ennemi. Il le noya sous les coups mais il arrivait à parer toutes ses attaques avec dextérité. Shalnarak profita d'une ouverture pour planter son épée dans le flanc de Nako 'hiree. Il hurla de douleur et tomba au sol et le traître lui donna un violent coup de pied dans ses côtes. A cause de la douleur il lâcha la prise sur son épée et Shalnarak se pencha vers lui pour l'attraper au cou puis le souleva à plusieurs centimètres du sol.

Il était en train d'amorcer son coup pour l'achever quand le guerrier sorti son poignard de son gantelet et le planta dans son l'œil. Il recula et lâcha le vétéran et rugit de douleur. Nako 'hiree profita de cet instant pour se jeter sur son épée et la planter dans Shalnarak. Mais il esquiva au dernier moment et ce fut son bras qui fut transpercé. Il contre-attaqua d'un coup de poing qui alla droit dans la figure de l'exilé.

Profitant de cet étourdissement il commença à vouloir s'échapper. Mais Nako 'hiree avait récupéré ses esprits de se jeta à sa poursuite. Il vit que l'élite avait jeté par terre la carapace et remplaçait à la place un autre équipement. Bientôt il disparu subitement de son champ de vision.
«Un camouflage! Le fourbe!»
Il lança rapidement son épée à énergie à l'endroit ou Shalnarak avait disparu et l'épée sembla toucher quelque chose. Subitement il réapparu une épée transperçant son épaule. Mais il réussi à atteindre les portes et sortir du bâtiment.

Le vétéran arriva à sa suite et regarda autour de lui et vit son ennemi plus loin en train de tituber vers un banshee. Voyant qu'il était sur le point de s'échapper Nako 'hiree courut aussi vite que son corps pouvait le permettre. Il vit Shalnarak monter sur la plateforme d'atterrissage. Il accéléra l'allure. Puis il le vit ouvrir le banshee. Il commença à sortir son pistolet à plasma de secours. Le traître se tourna vers lui, souriant.
«Il est vrai que tu te débrouille pas trop mal au combat. Je t'est sous estimé. C'est vrai. Mais on se reverra!»
Et il monta dans le banshee et décolla rapidement. L'ancien soldat tira sur le banshee mais il était trop loin et aucun tir ne toucha le vaisseau.

Ses épaules s'affaissèrent et il tomba à genou. Il entendit du bruit derrière lui et se retourna et vit une garde d'élite entourant trois élites en armure lourde. Toutes d'un bleu éclatant et avec de longues capes comportant le signe de Kharas. Il ne pouvait s'agir que d'eux. Les seigneur de la relique.
«Faites de moi ce que vous voulez mais j'ai échoué... Me croyez si je vous disais que Shalnarak est le véritable assassin et qu'il a mis toutes cette histoire sur mon dos?»

Un des seigneurs se dirigea vers lui et posa sa main sur son épaule.
«Nako 'hiree, nous étions dans la salle lorsque Shalnarak a raconté tout son plan. Je me méfiais de lui. Ces derniers temps, il se comportait bizarrement. Nous étions sûr qu'il était louche lorsqu'il nous avait demandé de quitter la tour au moment ou les rebelles commençait à attaquer Kharas. Nous avons donc attendu invisible grâce à des camouflages de haute perfection. Et tu est arrivé. C'est la qu'on à découvert ses véritables intentions.»
Nako 'hiree releva la tête.
«Alors c'est terminé?»
«Pas tout à fait. Il reste une chose à régler avant que tu redevienne un Kharasien. Il faut occire Lemdarak, le chef des rebelles.» répondit un des seigneurs.
«J'y veillerais. Je vais me servir de mon identité de rebelle pour m'infiltrer dans les rangs et retrouver Lemdarak.»
Nako 'hiree se releva et partit rejoindre la bataille qui faisait rage au porte de Kharas.

Chapitre 7: La liberté tant convoité


Le tumulte de la bataille retentissait partout. Sang, cadavre, pourriture était maître à cet endroit. Le combat mélangeait de nombreux élites dans un pèle-mêle de coups et de cris. Il serait impossible retrouver un individu précis à l'intérieur de ce combat.

Et pourtant c'est ce que Nako 'hiree faisait. Il regardait dans tous les sens, évitant les coups et les tirs perdus. Il se dirigeait vers l'arrière, la où des rebelles se préparaient à affronter les Kharasien, pour demander des indications sur la situation de Lemdarak. Quand il arriva des rebelles instinctivement levèrent leur armes vers lui. Le vétéran leva les bras pour montrer qu'il ne voulait pas se battre.
«C'est moi Nako 'hiree, où est votre supérieur?»
Un des élites baissa son arme et se marcha vers lui.
«On ne vous avez pas reconnu, avec tout ce sang sur vous.»
En effet Nako 'hiree venait de remarquer qu'il était couvert de sang séchée de la tête au pied.
«Je viens vous demander où se trouve Lemdarak, je dois le voir.»
L'élite couvert de fourrure sorti une tablette où était contenu les données des rapports de la bataille.
«Son dernier message enregistré dit qu'il se trouvait vers le portail principal de Kharas. Vous venez lui faire votre rapport?»

Mais l'ancien soldat était déjà partit en courant et dit à lui même à voix basse.
«C'est ça, je vais lui faire mon rapport.»

Il rejoignit alors la bataille qui avait encore la même intensité. Il se dirigea rapidement là où les combats était les plus grands. Quand il fut enfin arrivé aux portes il grimpa sur un rocher et chercha son ennemi en tournant frénétiquement la tête dans tous les sens. Et à un moment il aperçu le vieil élite qui se battait.
«LEMDARAK!» Le cri de Nako 'hiree venait de couvrir le tumulte de la bataille.
Toute la rage contenu pour sa vengeance venait de s'échapper par ce cri terrifiant. Il fut tellement puissant que les combats entre les soldats cessèrent.

Le faux chef des Rebelles se tourna vers le guerrier qui avait crié son nom et se douta que quelque chose n'allait pas.
Le vétéran leva le doigt vers lui et dit:
«Cet élite vous trompait depuis le début rebelles! C'est un espion de Kharas!»
«J'aurais dû savoir que Shalnarak ne serait pas fichu de réussir à te tuer. Ce n'est pas grave je vais terminer son travail.» répondit Lemdarak.
«Laissez moi le tuer seul frères! Je veut en terminer moi même! Quand tout cela sera fini je veillerais à ce que vous redeviendrez des Kharasiens!»
Les rebelles étaient tous stupéfait mais ils comprirent de quel camp ils devaient se poser s'ils voulaient survivre. Un cercle se format autour de l'ancien soldat et l'ex chef des rebelles. Il avait l'air furieux. En effet son plan venait de tomber à l'eau et il était fait.

Mais il comptait bien emmener avant de mourir Nako 'hiree dans sa tombe. Ils tournèrent en cercle se jaugeant du regard et cherchant la moindre faille chez l'adversaire.
Cela parut durer une éternité pour le guerrier mais aussitôt Lemdarak bondi sur lui épée à énergie levé. Le vétéran esquiva le coup d'une roulade vers la droite et fonça droit sur le mentor et lui asséna un violent coup de poing qui le fit tomber à terre. Rebelles et Kharasien à présent mélangés acclamèrent l'offensive de l'élite. Le blessé se releva en grognant un filet de sang violet s'échappant de sa bouche.
Il cracha par terre et sorti une deuxième épée à énergie accroché au flanc de sa jambe et il hurla de rage avant de lui faire un déluge de coup.
L'ancien soldat réussit à parer quelques attaques mais une réussit à passer par dessus sa défense et mordit profondément dans sa chair. Il serra les dents pour contenir la douleur et réussit à repousser de nouveau son assaillant en lui administrant un coup de talon dans l'abdomen.

Son bras était blessé mais ce n'était pas très grave il ne s'agissait pas du bras qui portait son arme. Il n'attendit pas que son ennemi reprenne ses esprits et se courut vers lui.
Nako 'hiree fit une feinte vers son visage et immédiatement il arrêta la trajectoire de son attaque et fit un arc vers le haut et le bras de Lemadarak qui s’apprêtait à parer une fausse attaque vola quelques secondes en l'air et termina son vol en tombant au sol, éclaboussant de quelques gouttelettes de sang la neige.

Mais étrangement l'élite désormais estropié restait calme en regardant son bras dont la main tenait encore l'épée à énergie. Nako 'hiree vit dans ses yeux qu'une lueur venait de s'enflammer.

Lemdarak chargea à corps perdu sur le Kharasien et donna plusieurs coup que l'élite esquiva sans problème. Le vétéran planta son épée dans son ventre et la retira aussitôt car cela n'avait pas l'air de l'affecter. Il semblait être rentré dans une folie berserk. Son ennemi ne sentant plus la douleur, il fallait que Nako 'hiree en terminer au plus vite. L'ancien chef des rebelles courut vers lui avant qu'il n'est le temps qu'il ne s'en aperçoive et reçut un violent coup d'épaule qui le mit à terre et le fit lâcher son épée à énergie.

L'élite fou leva son arme au dessus de lui pointé sur le vétéran et celui-ci tâtonna le sol à la recherche d'une éventuelle arme, et sa main tomba sur la poignée d'un marteau anti grav et avant que son ennemi et put le tuer il l'abattit violemment contre le flanc de Lemdarak et celui-ci vola sur le côté et retomba un peu plus loin.
Il grogna de douleur, le choc du marteau lui avait fait reprendre ses esprits. Nako 'hiree se releva et ramassa son épée et marcha doucement vers le faux chef des rebelles qui était à terre. Il se pencha et l'attrapa au col pour rapprocher leur deux visages.
«Adieu Lemadarak.» dit l'ancien soldat.
Et d'un mouvement fluide, net et précis il coupa la tête de son dernier adversaire d'un seul coup d'épée. Il la leva au ciel et cria de victoire et les anciens rebelles et Kharasien le rejoignirent et ce fut la cité entière qui cria.
Nako 'hiree était enfin redevenu libre.

_________________
avatar
HTP Scarnor
Capitaine
Capitaine

Messages : 93
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum